Papaye des montagnes

 

Infos en bref

Dimensions, port
hauteur : 9.00 m
étalement : 2.50 m
feuillage : persistant
Résistance au froid
abîmé à : 0.0C
gèle à : -3.0C

Nutriments et calories
note : papayes, crues

Protéines : 0.61 g
Lipides : 0.14 g
Glucides : 9.81 g
Calories : 39 Kcal
Fibres : 1.7 g
Eau : 88.83 g
Sucres totaux : 5.9 g
Vitamine A : 201 ER
Vitamine B1 : 0.027 mg
Vitamine B2 : 0.032 mg
Vitamine B3 : 0.338 mg
Vitamine B5 : 0.218 mg
Vitamine B6 : 0.019 mg
Vitamine C : 61.8 mg
Calcium : 24 mg
Cuivre : 0.016 mg
Fer : 0.1 mg
Magnésium : 10 mg
Manganèse : 0.011 mg
Phosphore : 5 mg
Potassium : 257 mg
Sélénium : 0.6 ?g
Sodium : 3 mg
Zinc : 0.07 mg
Acides gras satur : 0.043 g
A.g. monoinsatur : 0.038 g
A.g. polyinsatur : 0.031 g

Carica pubescens (famille des Caricaceae)
papaye des montagnes
arbre

Description du fruit

La papaye des montagnes est un fruit ressemblant beaucoup la papaye commune. C’est un fruit allongé, mesurant de 7 à 15 cm, de couleur orange. La chair est également orange.
C’est un fruit que l’on consomme souvent cuit ou en tant que légume, mais que l’on peut également consommer frais.
Un papayer des montagnes commence produire à l’âge d’un an et demi environ, et produit un rendement maximal pendant 3 à 4 ans, après quoi les plantations sont généralement remplacées.

Généralités

Carica pubescens, le papayer des montagnes, est un arbre originaire des Andes (colombiennes, équatoriennes et péruviennes) feuilles persistantes ressemblant beaucoup au papayer commun, Carica papaya, ou au babaco, Carica pubescens x Carica stipulata.
C’est une plante qui atteint environ de 3 à 9 m de hauteur, qui est en général dioïque. Les fruits comestibles mesurent jusqu’à une quinzaine de centimètres de longueur.
On rencontre quelquefois également le papayer des montagnes sous la dénomination de Carica candamarcensis.

Culture

Ce papayer possède un fruit moins répandu et apprcié frais que la papaye commune, Carica papaya. Cependant, il possède pour lui un feuillage ornemental, et surtout la capacité de résister de petites gelées brèves d’environ -3°C, ce qui fait que l’on pourra tenter de l’acclimater en zone 10a, voire en zone 9b.
Le papayer des montagnes préfère un sol drainant, pour lequel on pratiquera si besoin des apports fractionnés d’azote. Un paillage du sol peut être également bénéfique.

Floraison et pollinisation

Les papayers des montagnes sont généralement dioïques, mais on peut trouver également quelques sujets portant la fois des fleurs mâles et des fleurs femelles.
En culture, la plupart des papayers mâles sont supprimés après leur première floraison. On n’en garde en général qu’un pour 10 plants femelles.

Multiplication

Le papayer des montagne peut se bouturer ou se semer.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *