Ananas

Ananascomosus (famille des Bromeliaceae)

ananas  

vivace

Description du fruit

L’ananas est un fruit très répandu sur les étals de fruits exotiques, pendant une grande partie de l’année.
L’ensemble de fleurs fait place à de nombeux fruits coniques, qui grossissent individuellement jusqu’à se rejoindre, formant à maturité l’ananas que nous connaissons. Au total, c’est un fruit allongé pouvant atteindre plus d’une trentaine de centimètres de longueur. L’écorce du fruit, composée de motifs hexagonaux, est de couleur variable à maturité, suivant la variété. La chair, très juteuse, est également de couleur variable, généralement blanche ou jaune.
C’est un fruit très consommé frais, mais aussi en jus. Il rentre également dans la composition de nombreux plats.

Généralités

L’ananas, qui fait partie de la famille des Broméliacées, est une plante tropicale originaire du sud du Brésil et du Paraguay, donnant le fruit bien connu du même nom. L’ananas, Ananas comosus, est encore parfois nommé Ananas sativusBromelia ananas ou encore Bromelia ananas.
C’est une plante herbacée pouvant atteindre 1m à 1,50m en tous sens, avec de longues feuilles lancéolées de 50cm à 1,80cm, dentées en général, mais parfois lisses. La floraison de l’ananas est caractéristique des Broméliacées, avec au bout d’une tige généralement unique une couronne de feuilles courtes au dessus d’un ensemble de fleurs, donnant place après floraison au fruit charnu de l’ananas.

Culture

L’ananas est une plante purement tropicale, qui peut se bouturer très facilement en faisant enraciner la couronne de feuilles une fois détachée du fruit. En intérieur, c’est une plante amusante à bouturer et à cultiver. On préfèrera la culture de variétés aux feuilles lisses, plus faciles à manipuler que les variétés aux feuilles dentées, pouvant se révéler très piquantes.
L’ananas requiert un sol bien drainé, riche et acide. Un pH de l’ordre de 4,5 à 6,5 est important pour une bonne croissance. L’ananas n’apprécie pas du tout l’eau stagnante, d’où l’importance du drainage.

Floraison et pollinisation

Un pied d’ananas produit généralement un ensemble de fleurs (une « tête »), de couleur rouge violacée, avec des bractées jaune-vert. Il peut parfois y avoir plusieurs têtes par pied.

Dans la nature, les ananas sont pollinisés principalement par les colibris. Certains ananas sauvages sont butinés et pollinisés la nuit par les chauves-souris. En culture, comme le développement des graines diminue la qualité des fruits, la pollinisation est effectuée à la main et les graines ne sont conservées que pour la reproduction.

À Hawaï, où les ananas étaient cultivés et mis en conserve industriellement tout au long du XXe siècle, l’importation de colibris fût interdite.

Multiplication

L’ananas peut être multiplié par bouture de la couronne de feuilles, ou par les rejets qui apparaissent régulièrement à la base du pied mère.
Lorsque l’ananas est pollénisé, apparaissent dans les fruits des petites graines sombres. Le semis est rarement utilisé pour la propagation de l’ananas, et est généralement réservé aux programmes de sélection de nouvelles variétés.
Les graines apparaissent rarement ou jamais sur les fruits commercialisés. En effet, la pollénisation de l’ananas est rendue possible par la présence d’oiseaux-mouche, souvent persona non grata dans ces culture. L’importation de ces oiseaux-mouche est par exemple interdite aux îles Hawaï, aux Etats-Unis.

Cuisine et faits intéressants

La chair et le jus de l’ananas sont utilisés dans les cuisines du monde entier. Dans de nombreux pays tropicaux, l’ananas est préparé et vendu au bord des routes comme en-cas. Il est vendu entier ou en moitiés avec un bâtonnet inséré. Les tranches entières et évidées avec une cerise au milieu sont une garniture courante sur les jambons en Occident. Les morceaux d’ananas sont utilisés dans les desserts tels que les salades de fruits, ainsi que dans certains plats salés, notamment les garnitures de pizza, ou comme anneau grillé sur un hamburger. Les plats traditionnels à base d’ananas sont le hamonado, l’afritada, le kaeng som pla et la meule de foin hawaïenne. L’ananas écrasé est utilisé dans le yaourt, la confiture, les sucreries et la crème glacée. Le jus de l’ananas est servi comme boisson, et il est également l’ingrédient principal de cocktails tels que la piña colada et de la boisson tepache.

Aux Philippines, un dessert traditionnel en forme de gelée appelé nata de piña est également produit depuis le 18e siècle.

Le vinaigre d’ananas est un ingrédient que l’on retrouve dans la cuisine hondurienne et philippine, où il est produit localement. Au Mexique, il est généralement fabriqué avec les pelures du fruit entier, plutôt qu’avec le jus, mais dans la cuisine taïwanaise, il est souvent produit en mélangeant du jus d’ananas avec du vinaigre de céréales.

L’Union européenne représente environ 50 % du total mondial du jus d’ananas. Les Pays-Bas ont été le plus grand importateur de jus d’ananas en Europe. La Thaïlande, le Costa Rica et les Pays-Bas sont les principaux fournisseurs du marché de l’Union européenne. Les 3 pays consommant le plus de jus d’ananas en 2017 étaient la Thaïlande, l’Indonésie et les Philippines, avec une consommation combinée de 47 % du total mondial. La consommation de jus d’ananas en Chine et en Inde est en revanche faible par rapport à leur population.

Infos en bref

Dimensions, port
hauteur : 1.50 m
étalement : 1.20 m
feuillage : persistant
Résistance au froid
abîmé à : 10.0°C
meurt à : 10.0°C