Infos en bref
Dimensions, port
hauteur : 5.00 m
étalement : 4.00 m
feuillage : caduque
Résistance au froid
abîmé à : -22.0°C
gèle à : -25.0°C

Nutriments et calories
note : peches, crues
Prot?ines : 0.7 g
Lipides : 0.09 g
Glucides : 11.1 g
Calories : 43 Kcal
Fibres : 1.93 g
Eau : 87.66 g
Sucres totaux : 8.7 g
Vitamine A : 54 ER
Vitamine B1 : 0.017 mg
Vitamine B2 : 0.041 mg
Vitamine B3 : 0.99 mg
Vitamine B5 : 0.17 mg
Vitamine B6 : 0.018 mg
Vitamine C : 6.6 mg
Vitamine K : 3 ?g
Calcium : 5 mg
Cuivre : 0.068 mg
Fer : 0.11 mg
Magn?sium : 7 mg
Mangan?se : 0.047 mg
Pectine : 0.93 g
Phosphore : 12 mg
Potassium : 197 mg
S?l?nium : 0.4 ?g
Zinc : 0.14 mg
Acides gras satur : 0.01 g
A.g. monoinsatur : 0.034 g
A.g. polyinsatur : 0.045 g

Prunus persica (famille des Rosaceae)
pêche
arbre

Description du fruit

La pêche est un fruit à peau duveteuse, orangée à pourpre sombre. La chair est de couleur blanche ou jaune, pouvant tirer sur le rouge pour les pêches dites de vigne. Le noyau est strié, et n'adhère pas à la chair. (Les pêches à noyau adhérent sont en fait des pavies.)
Les pêches sont très appréciées fraîches. Elles doivent être cueillies à maturité pour développer toutes leurs qualités gustatives. Ce sont des fruits fragiles qu'il faut manipuler avec précautions. Les pêches se consomment également en confitures, conserves, jus... Et rentrent dans la préparation de nombreux plats. La pêche est notamment un fruit riche en vitamines A et en potassium.

Généralités

Prunus persica, le pêcher, est un petit arbre caduque originaire de Chine. C'est un arbre à courte durée de vie qui culmine généralement à 4 ou 5m. Il possède une floraison rosée printanière, et des fruits comestibles et appréciés, les pêches.

Culture

Le pêcher est un arbre fruitier très résistant au froid, puisqu'il pourra survivre à des gels de l'ordre de -20°C à -25°C, voire un peu plus bas. Cependant, c'est un arbre dont la floraison, précoce, est très sensible aux gelées printanières.
Le pêcher apprécie un sol frais, aéré et fertile.

Floraison et pollinisation

La floraison du pêcher est printanière, et de couleur rosée. Les fleurs apparaissent avant les feuilles. On notera que le pêcher est généralement autofertile.

Multiplication

Le pêcher peut se multiplier par semis. Il existe d'ailleurs des pêchers de vigne de semis donnant des fruits de bonnes qualités gustatives. Cependant, les pêchers de semis mettent des années avant de produire, et la qualité des fruits obtenus est bien sûr aléatoire.
Le greffage est donc le plus souvent pratiqué, sur des abricotiers, amandiers, pêchers francs ou pruniers.

Ennemis

La cloque du pêcher est une des maladies les plus courantes. On peut traiter de manière préventive à la fin de l'hiver avec par exemple un mélange de bouillie Bordelaise.
La tavelure et la gommose peuvent être également des problèmes.

Les commentaires des utilisateurs

Commentaire de scolson le 22/9/2006 :
J'ai déjà fait germer des noyaux de pêche et de nectarine (ou brugnon ?), avec un taux de réussite supérieur à 50 %. L'été, bien nettoyer le noyau; il ne doit pas rester de chair autour (brosser sous l'eau froide). Le garder au frais, dans une cave (T° la plus basse possible dans la maison (entre 0°C et 10°C en hiver) Vers la fin de février en région froide (ou avant la saison froide en région chaude), le planter la pointe vers le bas, environ 1 à 3 cm sous terre. Il va vivre les derniers froids de l'hiver (T° négatives). Il va germer vers avril/mai., et pousser de 50 à 80 cm la première année; Julien

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2014 - 11299721 visites uniques depuis le 26/11/2004, 228 aujourdhui et 20 actuellement.
Mention légales - Contact - Sites partenaires : Gardenbreizh | Photosynthese